, article mise à jour - 8 min de lecture

Le Cloud Gaming pas encore pret pour la PS5 ? Voyons pourquoi.

Sony vient d'annoncer officiellement sa Playstation 5, il semblerait que ce soit la dernière console à ne pas miser sur le Cloud Gaming ? (mise à jour juin 2020)

Playstation 5 : La PS5 de Sony dernière console sans Cloud Gaming ?

La Playstation 5 dévoilée officielle par Sony, sans cloud gaming.

Ca y est l'annonce officielle de la PS5 a été faite par Sony hier dans sa conférence évènement. Lors de cette annonce Sony a dévoilé le design de la console, ses nouvelles technologies, comme le SSD, la puissance de calcul, ainsi que la présentation de nouveaux jeux qui arrivent comme Horizon : Fobidden West, un nouveau Spiderman, Gran Turismo 7...

La Playstation 5 dans ces 2 editions
Playstation 5 edition digitale

Au milieu de toute ces annonces une absence c'est fait ressentir, le cloud gaming. Comme nous vous l'annoncions, il y a quelques mois, la Ps5 ne devrait pas s'appuyer sur le cloud gaming, ou peu. En effet, le service de cloud gaming de chez Sony, le Playstation Now qui permet notament de jouer à des anciens jeux des précédentes générations de consoles Playstation, n'aura pas grande utilité puisque la Playstation 5 sera capable de faire de la rétro compatibilité.

Les premiers détails concernant la PlayStation 5 de Sony ont été révélés récemment lors d'une interview de Wired avec Mark Cerny, l'architecte système principal de la console. La prochaine console prendra en charge les graphismes 8K, le ray tracing pour l'éclairage cinématographique en temps réel, l'audio 3D et la rétrocompatibilité avec les jeux PS4, mais qu'en est-il du Cloud Gaming sur PS5 ? Elle sera également équipé d'un SSD (Solid-State Drive) personnalisé pour des temps de chargement plus rapides.

Contrairement à la PS4, qui utilisait un seul APU AMD  qui fusionnait le CPU et le GPU sur une seule puce, la PS5 sera alimentée par deux puces AMD séparées -- un CPU Ryzen huit cœurs et un GPU Radeon Navi personnalisé. Cerny n'a pas révélé la date de sortie de la console, mais DigiTimes a suggéré qu'elle arriverait dans la seconde moitié de 2020.

Les caractéristiques de la PS5 n'étaient pas surprenantes, puisque chaque nouvelle itération de la PlayStation comportait de grandes améliorations technologiques par rapport à ses prédécesseurs. Cependant, les spécifications de la PS5 vont également à l'encontre de l'idée que les consoles de jeux dédiées vont disparaître avec l'essor des services de jeux en cloud gaming.

Sony à contre courant

Sony a lancé PS Now, une plate-forme de jeu en cloud gaming qui diffuse en continu plus de 750 jeux PS2, PS3 et PS4 sur les PS4 et les PC Windows, il y a cinq ans. Le service coûte 20 $ par mois, 45 $ par trois mois ou 100 $ par année.

L'arrivée de PS Now, ainsi que d'autres services de cloud gaming comme GeForce Now de NVIDIA, Google Stadia d'Alphabet et le projet xCloud de Microsoft, indiquent que les jours des consoles de jeux dédiées comme la PS4 et Xbox One étaient comptés.

Après tout, si les jeux pouvaient être diffusés en continu comme des vidéos à la demande, ils pourraient être joués sur une grande variété d'appareils (téléphones intelligents, tablettes et décodeurs) au lieu d'être limités aux PC haut de gamme ou aux consoles de jeux spécialisées. Il serait donc logique que Sony et Microsoft lancent des appareils moins chers, comme les décodeurs, pour diffuser en continu des jeux dans le cloud.

Des rumeurs récentes suggèrent que Microsoft pourrait lancer deux Xbox en 2020 -- un successeur à pleine puissance de la Xbox One, et une Xbox moins chère qui ne joue que des jeux basés sur le cloud. Hajime Tabata, le directeur de Final Fantasy XV, a également prédit que les prochaines Xbox et PS5 seraient des consoles basées sur le cloud lors d'une interview accordée à Xbox Magazine l'an dernier.

Cependant, les spécifications de la PS5 indiquent que Sony n'est pas encore prêt à produire une console entièrement basée sur le cloud. La console offrira probablement PS Now en tant que service optionnel, mais elle se concentrera probablement sur la diffusion de graphiques et d'audio haut de gamme sur les jeux installés localement.

Se concentrer sur un marché de niche plutôt que sur un autre

Sony n'a jamais révélé son nombre d'abonnés PS Now, mais SuperData affirme que le service a généré 143 millions de dollars de revenus au troisième trimestre 2018. Toutefois, cela ne représenterait qu'environ 2 % des revenus des services de jeux et de réseau de Sony au cours du trimestre.

Il suggère également que PS Now n'a qu'environ un million d'abonnés, comparé à la base installée de 95 millions de consoles de la PS4. Le taux d'adoption de la PS reste probablement faible en raison du prix élevé du service, des besoins élevés en bande passante et de l'absence de prise en charge des résolutions supérieures à 720p.

Pendant ce temps, la PlayStation VR, qui a lancé à la fin de 2016, se porte beaucoup mieux. Le mois dernier, Sony a révélé qu'elle avait expédié 4,2 millions de PSVR dans le monde. Cela ne représente encore qu'un créneau de ses joueurs PS4, mais sa croissance est plus rapide que celle de PS Now.

Les jeux VR et le cloud gaming ne sont pas vraiment compatibles, car les jeux VR nécessitent des affichages haute résolution, des fréquences d'images élevées et une faible latence pour réduire le mal des transports. Diffuser les jeux VR en streaming directement depuis le cloud à une qualité jouable nécessiterait des connexions à bande passante beaucoup plus élevée que les jeux traditionnels.

Sony a déjà rafraîchi la PS4 avec la PS4 Pro en 2016, qui offrait des jeux 4K et des performances plus fluides pour la PSVR. Par conséquent, il est logique que Sony mette à niveau son matériel pour offrir une expérience VR encore meilleure, ce qui pourrait élargir ses douves contre Microsoft et Nintendo.

La voie à suivre

Sony s'en tient à ce qui fonctionne -- jeux locaux haut de gamme et VR -- au lieu de sortir une console moins chère qui ne joue qu'aux jeux dans le Cloud. Sony pourrait éventuellement lancer une console qui n'utilise pas la puissance du Cloud, qui serait moins chère comme la Xbox "Scarlett Cloud" de Microsoft, mais cela ne compromettra probablement pas l'avenir de son activité la plus forte en faisant du tout sur le nuage.

Pendant ce temps, Google se lance à toute vapeur en lançant Stadia plus tard cette année. Si Stadia déclenche un changement de paradigme dans l'industrie du jeu vidéo, la PS5 de Sony pourrait faire face à un avenir incertain à mesure que la demande de matériel local puissant diminue. Toutefois, il pourrait encore y avoir suffisamment de place sur le marché pour que les consoles de jeux traditionnelles et les services de cloud gaming puissent prospérer.

En rapport avec playstation 5

Playstation 5 Ps5 Console Cloud gaming console Cloud gaming ps5