, article mise à jour - 5 min de lecture

C'est au tour de Facebook de se lancer dans le cloud gaming et il arrive fort, avec une quantité d'utilisateurs très importante, arrivera-t-il a les convertir avec son offre de cloud gaming ?

Une des dernières grosses entreprises d'internet qui n'avait pas encore d'offres cloud gaming arrive pour concurrencer Stadia, xCloud, GeForce Now. Facebook Gaming arrive fort !

Facebook rejoint Google, Nvidia, Microsoft dans le cloud gaming avec son nouveau service

Facebook rafraîchit son écosystème de jeux qui était vieillissant, et arrive avec une offre de Cloud Gaming, a annoncé la société de Mark Zuckerberg lundi. Le géant des médias sociaux s'engage dans la tendance des jeux dans le cloud, en prévoyant d'utiliser cette technologie pour diffuser des expériences de jeux AAA gratuites directement à ses utilisateurs dans les navigateurs et sur les appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes. Ce faisant, Facebook rejoint Google, Microsoft, Sony, Nvidia et Amazon, qui ont tous déjà des services de jeux en ligne en développement ou sur le marché. Sauf que les jeux en cloud gaming de Facebook seront gratuits pour tout le monde - à condition d'avoir un compte Facebook.

Où : Dans votre flux d'actualité ou dans vos recommandations sur Facebook.

Comment : Gratuitement, en clickant simplement sur un lien on rejoint une partie d'un ami ou on lance la sienne.

Quand : Pas de date d'annoncées pour Facebook Gaming.

Quels jeux : Pour l'instant aucun jeu n'est annoncé

La bêta sera lancée lundi sur les appareils Android et sur le web.

Facebook rejoint Google, Nvidia et GeForce dans le cloud gaming

Bien entendu, rien de tout cela n'est vraiment une surprise. Facebook a montré sa main en décembre 2019, lorsqu'il a acheté le fournisseur européen de services de jeux dans le cloud PlayGiga pour un montant annoncé de 70 millions d'euros (78 millions de dollars). Ce tournant vers les jeux dans le cloud constitue un énorme changement technologique pour Facebook, qui a toujours permis aux développeurs d'utiliser des technologies de plateforme comme HTML5 pour créer et exécuter des jeux pour ses utilisateurs. Ce qui est surprenant, c'est à quel point Jason Rubin, le vice-président de l'entreprise chargé des jeux, minimise la transition.

Des millions de joueurs déjà sur Facebook

Le calcul est assez simple. Il s'agit de faire vivre ces expériences basées sur le cloud aux millions d'utilisateurs actuels de Facebook aux États-Unis. Cela fonctionnera pour beaucoup de gens dès le départ, et à mesure que de nouveaux centres de données dédiés seront mis en ligne aux États-Unis - et dans le monde - l'expérience sera meilleure pour les autres. En conséquence, la qualité des jeux disponibles sur Facebook sera bien meilleure, et cette amélioration créera plus de revenus sur la plateforme, selon M. Rubin.

"Cela fait 13 ans" que Facebook a fait son entrée en force dans le domaine des jeux, a déclaré M. Rubin, "et aujourd'hui, 30 millions de personnes par mois jouent encore à des jeux [Canvas/Flash]. C'est littéralement les mêmes 30 millions de personnes chaque mois".

(Facebook a précisé plus tard qu'alors que 30 millions de joueurs utilisent encore les jeux), il y a plus de 380 millions de personnes qui utilisent les jeux instantanés Facebok de manière plus large - ce qui représente un marché encore plus important pour cette nouvelle technologie de cloud).

L'intégration du cloud gaming dans l'écosystème de Facebook

Le cloud, dit-il, permettra à des jeux plus nouveaux et plus passionnants de faire surface parmi les utilisateurs de Facebook, soit sous forme de publicités dans le fil d'actualité, soit sous forme de clips dans les posts faits par des utilisateurs individuels. Plutôt que d'avoir à télécharger un client lourd ou à quitter la plateforme Facebook, les joueurs potentiels pourront commencer à jouer en quelques secondes seulement.

Les applications basées sur le cloud offriront nativement de nombreuses améliorations de la qualité de vie, a déclaré M. Rubin - en particulier sur les appareils mobiles. Vous n'aurez plus besoin de vider la mémoire de votre téléphone si vous voulez jouer à un nouveau jeu. Si vous vous éloignez d'un titre donné pendant quelques mois, voire quelques années, vous pourrez revenir dans un jeu en toute simplicité. Si un ami partage un extrait de son dernier jeu, vous pouvez simplement cliquer et aller y jouer vous-même. À mesure que le catalogue s'étoffera, la page de jeux de Facebook deviendra un menu varié de délices gratuits et instantanés que les utilisateurs pourront parcourir - "à la manière de l'empereur romain", comme l'a dit Rubin.

Attention cependant toutes ces annonces ressemblent aux annonces de Stadia avec l'intégration de son service de cloud gaming directement sur Youtube, il y a un an, et qui n'est toujours pas actif en cette fin octobre 2020.

Facebook rafraîchit son écosystème de jeux qui était vieillissant, et arrive avec une offre de Cloud Gaming, a annoncé la société de Mark Zuckerberg lundi. Le géant des médias sociaux s'engage dans la tendance des jeux dans le cloud, en prévoyant d'utiliser cette technologie pour diffuser des expériences de jeux AAA gratuites directement à ses utilisateurs dans les navigateurs et sur les appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes. Ce faisant, Facebook rejoint Google, Microsoft, Sony, Nvidia et Amazon, qui ont tous déjà des services de jeux en ligne en développement ou sur le marché. Sauf que les jeux en cloud gaming de Facebook seront gratuits pour tout le monde - à condition d'avoir un compte Facebook.

Où : Dans votre flux d'actualité ou dans vos recommandations sur Facebook.

Comment : Gratuitement, en clickant simplement sur un lien on rejoint une partie d'un ami ou on lance la sienne.

Quand : Pas de date d'annoncées pour Facebook Gaming.

Quels jeux : Pour l'instant aucun jeu n'est annoncé

La bêta sera lancée lundi sur les appareils Android et sur le web.

Facebook rejoint Google, Nvidia et GeForce dans le cloud gaming

Bien entendu, rien de tout cela n'est vraiment une surprise. Facebook a montré sa main en décembre 2019, lorsqu'il a acheté le fournisseur européen de services de jeux dans le cloud PlayGiga pour un montant annoncé de 70 millions d'euros (78 millions de dollars). Ce tournant vers les jeux dans le cloud constitue un énorme changement technologique pour Facebook, qui a toujours permis aux développeurs d'utiliser des technologies de plateforme comme HTML5 pour créer et exécuter des jeux pour ses utilisateurs. Ce qui est surprenant, c'est à quel point Jason Rubin, le vice-président de l'entreprise chargé des jeux, minimise la transition.

Des millions de joueurs déjà sur Facebook

Le calcul est assez simple. Il s'agit de faire vivre ces expériences basées sur le cloud aux millions d'utilisateurs actuels de Facebook aux États-Unis. Cela fonctionnera pour beaucoup de gens dès le départ, et à mesure que de nouveaux centres de données dédiés seront mis en ligne aux États-Unis - et dans le monde - l'expérience sera meilleure pour les autres. En conséquence, la qualité des jeux disponibles sur Facebook sera bien meilleure, et cette amélioration créera plus de revenus sur la plateforme, selon M. Rubin.

"Cela fait 13 ans" que Facebook a fait son entrée en force dans le domaine des jeux, a déclaré M. Rubin, "et aujourd'hui, 30 millions de personnes par mois jouent encore à des jeux [Canvas/Flash]. C'est littéralement les mêmes 30 millions de personnes chaque mois".

(Facebook a précisé plus tard qu'alors que 30 millions de joueurs utilisent encore les jeux), il y a plus de 380 millions de personnes qui utilisent les jeux instantanés Facebok de manière plus large - ce qui représente un marché encore plus important pour cette nouvelle technologie de cloud).

L'intégration du cloud gaming dans l'écosystème de Facebook

Le cloud, dit-il, permettra à des jeux plus nouveaux et plus passionnants de faire surface parmi les utilisateurs de Facebook, soit sous forme de publicités dans le fil d'actualité, soit sous forme de clips dans les posts faits par des utilisateurs individuels. Plutôt que d'avoir à télécharger un client lourd ou à quitter la plateforme Facebook, les joueurs potentiels pourront commencer à jouer en quelques secondes seulement.

Les applications basées sur le cloud offriront nativement de nombreuses améliorations de la qualité de vie, a déclaré M. Rubin - en particulier sur les appareils mobiles. Vous n'aurez plus besoin de vider la mémoire de votre téléphone si vous voulez jouer à un nouveau jeu. Si vous vous éloignez d'un titre donné pendant quelques mois, voire quelques années, vous pourrez revenir dans un jeu en toute simplicité. Si un ami partage un extrait de son dernier jeu, vous pouvez simplement cliquer et aller y jouer vous-même. À mesure que le catalogue s'étoffera, la page de jeux de Facebook deviendra un menu varié de délices gratuits et instantanés que les utilisateurs pourront parcourir - "à la manière de l'empereur romain", comme l'a dit Rubin.

Attention cependant toutes ces annonces ressemblent aux annonces de Stadia avec l'intégration de son service de cloud gaming directement sur Youtube, il y a un an, et qui n'est toujours pas actif en cette fin octobre 2020.

En rapport avec Fb gaming

Fb gaming Facebook gaming